Cancer de la prostate

La réhabilitation de la testostérone en ligne de mire  Abonné

Par
Didier Rodde -
Publié le 11/04/2019
L’étude ANDROCAN, pilotée par le Pr Henry Botto, ancien chef du service d’urologie de l’hôpital Foch (Suresnes), vient d’apporter de nouvelles données très convaincantes qui pourraient conduire à un changement profond de paradigme au regard de la supplémentation en testostérone de très nombreuses personnes, jusque-là quasi diabolisée.
cancer prostate

cancer prostate
Crédit photo : phanie

Ce travail, de grande ampleur, avait pour objectif de tirer définitivement au clair la question de la responsabilité de la testostérone dans la genèse du cancer de la prostate, actuellement le cancer le plus fréquent (16 % des cancers, 26 % des cancers masculins).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte