Journée mondiale contre la maladie d’Alzheimer

La recherche repart sur de nouvelles bases  Abonné

Publié le 22/09/2014
Après plusieurs essais thérapeutiques décevants, les chercheurs tentent désormais de recruter des patients au stade le plus précoce possible, voire dès la phase prodromale. Cette nouvelle orientation soulève des questions d’éthique et souligne le cruel manque d’outils de dépistage et de prédiction de l’évolution de la maladie.

En 2012, les essais thérapeutiques ont déçu. Deux anticorps monoclonaux, ciblant les dépôts de peptide bêta-amyloïde, parvenaient certes à ralentir la progression des lésions, voire à les réduire, mais n’amélioraient guère l’état clinique des patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte