PrEP et VIH

La prophylaxie ne doit pas faire oublier le préservatif  Abonné

Par
Publié le 27/06/2019
Disponible en France depuis 2016, la prophylaxie pré-exposition (PrEP) confirme son efficacité pour lutter contre l’infection au VIH. Toutefois, dans un contexte de la hausse des cas d’infections sexuellement transmissibles (IST), la promotion de cet outil de prévention ne doit pas se faire au détriment du préservatif, seul moyen qui a fait ses preuves pour prévenir l’ensemble des IST.
prep

prep
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

« L’efficacité en vie réelle de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) est excellente et la tolérance est très bonne, s’enthousiasme le Pr Jean-Michel Molina, chef du service maladies infectieuses de l’hôpital Saint-Louis (AP-HP) et coordinateur d’études ANRS qui ont montré l’efficacité de la PrEP. Aucune infection au VIH n’a été rapportée en France depuis sa mise en place en 2016 chez les personnes qui la prennent régulièrement. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte