Paludisme

La promotion de l'Artémisia inquiète l'OMS  Abonné

Par
Damien Coulomb -
Publié le 24/10/2019
« L'usage répandu des décoctions d'Artemisia annua pourrait favoriser le développement et la diffusion des souches résistantes de Plasmodium résistantes à l'artémisinine » ! L'Organisation mondiale de la santé (OMS) tire la sonnette d'alarme dans une prise de position consacrée à la prise de formes non pharmaceutiques d'artémisinine (c’est-à-dire les infusions, thés et décoctions directement faites à partir des feuilles séchées de la plante), publiée la semaine dernière à la suite d'une revue de la littérature.

Connue sous le nom d'armoise annuelle ou d'absinthe chinoise, l'Artemisia annua est la plante contenant l'artémisinine dont les dérivés sont indiqués dans le traitement du paludisme. Ces derniers sont utilisés par l'industrie pharmaceutique pour produire les CTA (Artemisinin-based Combination Therapy) telle que l'artéméther ou l'artésunate.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte