Risque d’accouchement prématuré

La progestérone locale, une bonne option  Abonné

Publié le 11/04/2011

La progestérone sous forme de gel en intravaginal peut permettre de réduire le risque d’accouchement prématuré chez des femmes à risque de naissance avant la 33e semaine de grossesse.

Des femmes ( n = 458) présentant un col court (10-20 mm) ont reçu entre la 19e et la 23e semaine, soit un gel contenant de la progestérone par voie intravaginale, soit un gel placebo.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte