Maladies chroniques inflammatoires intestinales

La prise en charge a évolué  Abonné

Publié le 28/11/2016

Une étude menée par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) s’est intéressée aux patients atteints maladies chroniques inflammatoires intestinales (MICI) en France entre 2009 et fin 2014. Elle a identifié 220 166 patients en France : 51,6 % avaient une rectocolite hémorragique et 48,4 % une maladie de Crohn. La proportion d’homme était de 45,5 %. L’étude montre que la prise en charge thérapeutique de ces patients a fortement évolué ces dernières années avec une introduction plus précoce de traitements immunomodulateurs et immunosuppresseurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte