Anomalies de fermeture du tube neural

La prise d'acide folique s'impose avant la conception  Abonné

Par
Christine Nicolet -
Publié le 19/03/2018
Aujourd'hui en France, 800 à 1 000 grossesses par an sont concernées par les anomalies de fermeture du tube neural (AFTN). Il a été démontré qu'une prescription systématique de folates est recommandée en prévention dès le désir de grossesse. Malheureusement, seulement 23 % des femmes enceintes auraient suivi cette recommandation en 2016.
cristaux

cristaux
Crédit photo : phanie

« Les AFTN constituent un ensemble de malformations congénitales qui se produisent entre le 21e et le 28e jour de la gestation, généralement au moment où la femme apprend qu'elle est enceinte. Or, dès qu'il est constitué, ce défaut est irréversible, et quand les femmes apprennent leur grossesse il est trop tard », alerte le Pr Michel Zerah (hôpital Necker à Paris).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte