Après un syndrome coronaire aigu

La piste de la perfusion de « bon cholestérol » toujours explorée  Abonné

Publié le 12/11/2012
Au congrès de l’American Heart Association (AHA) qui se déroule actuellement à Los Angeles, un essai utilisant une apoA-1 purifiée d’origine plasmatique, protéine majoritaire des particules HDL, administrée par voie intraveineuse donnent des résultats encourageants sur la possibilité

DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES, la voie inverse du cholestérol, qui assure le retour du cholestérol excédentaire des tissus périphériques vers le foie qui l’excrète, est explorée comme piste de prévention cardio-vasculaire. Cet efflux de cholestérol est assuré par les particules de HDL qui possèdent de nombreuses fonctions biologiques antiathérogènes, et sont caractérisées par l’apoA-1, apolipoprotéine majoritaire de ces HDL.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte