Réaction inflammatoire complexe

La physiopathologie du tabagisme passif  Abonné

Publié le 20/09/2010

LE TABAGISME PASSIF, qui expose le poumon du sujet à un mélange des fumées des courants secondaire (dégagée par la combustion des cigarettes ou des cigares) et tertiaire (rejetée par les fumeurs), déclenche une réaction inflammatoire complexe, observée expérimentalement chez le rat. Pour une exposition à raison de cinq fois par semaine pendant deux mois (ce qui, selon les chercheurs, se rapproche du tabagisme passif dans un bar), des modifications significatives sont observées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte