Médecine pratique

La perlèche  Abonné

Par
Publié le 20/03/2020
Qui connaît le terme de chéilite angulaire ? C’est pourtant la dénomination médicale de la perlèche. Les commissures labiales peuvent être malades ! Puisqu’il s’agit d’un pli, les pathologies à cet endroit peuvent aussi s’appeler intertrigo. Intertrigo infectieux, si la perlèche est due à un microbe, intertrigo tumoral si l’anomalie à ce niveau est due à une tumeur.
Perleche par incarnation

Perleche par incarnation
Crédit photo : dr

Candidose

Candidose
Crédit photo : dr

Perlèche par hypersalivation

Perlèche par hypersalivation
Crédit photo : dr

Candidose ou syphilides

Candidose ou syphilides
Crédit photo : dr

C’est lorsque la commissure est fissurée, ce qui est la forme la plus fréquente d’atteinte de ce pli que l’on se rend compte de la complexité anatomique et fonctionnelle de cette petite zone qui joue un rôle mécanique essentiel.

Une étiologie banale et méconnue

La cause la plus souvent évoquée (à tort) est sans nul doute la mycose. La cause la plus commune : l’incarnation d’un poil.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte