Riche en acide ursolique

La pelure de pomme évite l’atrophie musculaire  Abonné

Publié le 14/06/2011

LE FAMEUX diction anglais affirmant qu’une pomme par jour éloigne le docteur, vient d’être confirmé (très partiellement tout au moins) par des chercheurs américains. L’équipe de Christopher Adams (Iowa) s’est intéressée à la peau de ces fruits. Ils y ont trouvé une possible voie thérapeutique contre l’atrophie musculaire associée à certaines affections ou au vieillissement. Le responsable en est l’acide ursolique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte