Pour améliorer l'administration des chimiothérapies

La P-sélectine, une nouvelle cible « nano » dans le cancer métastasé  Abonné

Par
Dr Irène Drogou -
Publié le 07/07/2016
Des chercheurs new-yorkais proposent la P-sélectine, une protéine de liaison surexprimée par de nombreux cancers, comme nouvelle cible « nano » pour une administration plus efficiente de la chimiothérapie sur le primitif et les métastases. Une nanoparticule vectrice synthétisée à partir d'une algue marine a été testée avec succès chez l'animal. Même les tumeurs n'exprimant pas la sélectine seraient candidates grâce à l'effet inducteur d'une irradiation.
lymphome

lymphome
Crédit photo : PHANIE

Comment retourner un désavantage en atout, c'est le tour de passe-passe que proposent des chercheurs new-yorkais avec la P-sélectine dans le cancer métastasé.

Les sélectines, qui sont impliquées dans la circulation des globules blancs et des cellules tumorales, peuvent être habilement utilisées comme cible de médicaments et de nanoparticules contre le cancer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte