Les cellules s’organisent en réseau

La mémoire de l’hypophyse  Abonné

Publié le 09/01/2012
Cellules murines hypophysaires à prolactine. Avant allaitement (à gauche) ; pendant la lactation ...

Cellules murines hypophysaires à prolactine. Avant allaitement (à gauche) ; pendant la lactation ...
Crédit photo : David Hodson

LE SYSTÈME endocrinien optimise son fonctionnement en tenant compte de données antérieures. C’est ce que montrent des chercheurs du CNRS et de l’INSERM (Patrice Mollard à Montpellier et Paul Le Tissier à Londres) sur des cellules hypophysaires qui sécrètent la prolactine, chez la souris.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte