La maladie d’Alzheimer  Abonné

Publié le 06/06/2011
De récents progrès majeurs permettent d’établir un diagnostic positif de la maladie d’Alzheimer (AZ), avant le stade de la démence. Les patients peuvent désormais être traités plus précocement. Comment faire accepter le diagnostic et accompagner les traitements ? Tels sont quelques-uns des rôles dévolus au pharmacien.
Le diagnostic de la maladie d’Alzheimer a significativement progressé

Le diagnostic de la maladie d’Alzheimer a significativement progressé
Crédit photo : S. toubon

Les mots du client

« - Ma mère vient de décéder et depuis mon père, âgé de 75 ans, perd la tête. Il a du mal à s’organiser et à gérer son quotidien, il est très confusionnel. Je redoute un Alzheimer.

- Mon mari est traité pour sa maladie d’Alzheimer mais il se désintéresse de tout, il refuse de voir ses amis. Il est tantôt très agressif et tantôt complètement apathique, et j’ai parfois du mal à le supporter.

- J’ai dû me résoudre à placer ma mère de 82 ans, en institution. Elle l’a vécue comme un abandon et moi comme un échec. Je culpabilise beaucoup.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte