Bilharziose

La langoustine et le parasitologue  Abonné

Par
Publié le 03/09/2015

À l’Institut Pasteur de Lille, on en pince pour la langoustine ! Il faut dire que le crustacé suscite depuis peu un nouvel espoir dans la lutte contre la bilharziose. Et ce n’est pas rien, car l’affection détient la deuxième place, juste derrière le paludisme, au triste palmarès mondial des parasitoses. En Afrique, au Moyen-Orient, en Amérique du Sud et dans l’est de l’Asie, la bilharziose, également appelée schistosomiase, frappe en effet près de 600 millions de personnes et provoque 300 000 décès chaque année.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte