Lévothyroxine

La formule qui sème la discorde  Abonné

Par
Charlotte Demarti -
Publié le 18/06/2018
Le 14 juin, l’Association française des malades de la thyroïde (AFMT) a dénoncé des anomalies graves sur la nouvelle formule du Lévothyrox, qui pourraient expliquer, selon elle, les effets secondaires rencontrés par certains patients. Ces accusations ont fait vivement réagir le Laboratoire Merck – qui dénonce leur absence de fondement scientifique — mais aussi les autorités sanitaires françaises, qui ont déclaré ne pas pouvoir se prononcer sur ces études dont aucun détail n’a été fourni par l’association.

« Enfin nous avons peut-être une explication rationnelle à la crise sanitaire du Lévothyrox », a annoncé en grande pompe, le 14 juin, l’Association française des malades de la thyroïde (AFMT), qui a mené de nouvelles analyses sur le Lévothyrox nouvelle formule (NF). Un laboratoire, dont le nom n’a pas été révélé, aurait effectué pour le compte de l'association une analyse chromatographique sur une boîte de Lévothyrox ancienne formule (AF) et sur 2 boîtes de Lévothyrox nouvelle formule (NF), issues de lots différents.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte