Plasticité cérébrale

La fluoxétine s’attaque à l’AVC ischémique  Abonné

Publié le 13/01/2011
Une étude multicentrique française vient de montrer
La cible thérapeutique n’est plus le vaisseau mais le neurone

La cible thérapeutique n’est plus le vaisseau mais le neurone
Crédit photo : BSIP

DE LA FLUOXÉTINE pour améliorer la récupération pour tous les accidents vasculaires cérébraux (AVC) ? Il est bien sûr trop tôt pour l’affirmer, mais les résultats très positifs de l’étude française FLAME le suggèrent fortement. Après un AVC ischémique, l’administration précoce de 20 mg de fluoxétine par jour pendant trois mois améliore la motricité et favorise l’indépendance des sujets en association à la kinésithérapie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte