À travers l’activation de l’inflammasome

La flore pulmonaire protège du virus grippal A  Abonné

Publié le 21/03/2011
Le rôle de la flore commensale dans le maintien de l’homéostasie intestinale est bien connu. Pourrait-elle avoir une fonction similaire au niveau d’autres muqueuses telles que celles de l’appareil respiratoire ? Des chercheurs japonais montrent, chez la souris,
Une protection naturelle de l’appareil respiratoire contre la grippe A

Une protection naturelle de l’appareil respiratoire contre la grippe A
Crédit photo : JOUBERT/PHANIE

LA RECONNAISSANCE immunitaire innée du virus influenza joue un rôle important dans le déclenchement des réponses adaptatives, et des travaux récents ont mis en cause, dans ce processus, l’activation de l’inflammasome. Toutefois, on ne sait pas encore très bien de quelle manière ce dernier induit une réaction immunitaire adaptative après une infection respiratoire par le virus influenza. Une série d’études conduites chez des souris soumises à des traitements antibiotiques, qui affectent la flore commensale, ont permis à l’équipe de Akiko Iwasaki d’apporter des réponses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte