Baisse de la fertilité

La fécondité n’est pas menacée  Abonné

Publié le 02/11/2010
« L’espèce humaine a-t-elle un problème de fertilité ? » La question est agitée depuis quelque temps. Le démographe Henri Leridon, dans une réponse nuancée publiée par l’INED*, estime que la fécondité, à savoir le nombre effectif d’enfants, n’est pas en péril.

LA FERTILITÉ est la capacité à engendrer des enfants vivants. Elle varie d’un individu à l’autre, voire d’une population à l’autre, et bien évidemment dans le temps. Et elle serait en baisse, récemment, dans certaines populations occidentales (avec des facteurs environnementaux, notamment des perturbateurs endocriniens). Henri Leridon (Institut national d’études démographiques) évoque l’étude montrant une baisse de la qualité du sperme chez les donneurs parisiens entre 1975 et 1995.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte