Hépatite C

La durée du traitement peut être réduite  Abonné

Par
Publié le 22/11/2018
Les antiviraux d’action directe ont révolutionné le traitement de l’hépatite C, mais leur coût reste élevé. Une étude pilote suggère une approche pour le minimiser. En guidant la durée du traitement à partir d’une modélisation de la réponse virale à 2 ou 4 semaines, la thérapie pourrait être réduite dans 50% des cas.
hep c

hep c
Crédit photo : PHANIE

« Nos résultats montrent pour la première fois que la durée du traitement par les antiviraux d’action directe (AAD) peut être réduite à 6 ou 8 semaines chez 50 % des patients, ceci en appliquant un modèle de « traitement guidé par la réponse » sur la base d'une modélisation mathématique en temps réel de la cinétique virale sous traitement », explique au « Quotidien » le Dr Ohad Etzion du Centre Médical Universitaire Soroka en Israël, un des 2 premiers co-auteurs de l’étude avec le Pr Harel Dahari, chercheur à l’Université Loyola de Chicago aux états-Unis.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte