La DMLA, une grande cause nationale  Abonné

Publié le 09/02/2009

Au cours du voyage les professionnels de santé pourront bénéficier d'une formation leur permettant de mieux connaître les symptômes et les voies thérapeutiques actuelles, mais surtout les signes précurseurs de la dégénérescence maculaire liée à l'âge. Si les ophtalmologistes ont un rôle majeur, les généralistes mais aussi tous les praticiens, médecins, pharmaciens et professionnels de santé se doivent de pouvoir conseiller un patient présentant des troubles de la vision pouvant faire évoquer la DMLA.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte