Un effet inattendu de la loi Bachelot

La « culture du vin » est-elle menacée ?  Abonné

Publié le 23/02/2009

LE SALON de l’Agriculture, qui a ouvert ses portes ce week-end à Paris, est peut-être le dernier où l’on pourra tranquillement venir déguster un petit verre de vin blanc, rouge ou rosé, de nos terroirs. En effet, un article (le 24) du projet de loi Hôpital, Patients, Santé, Territoires, dite « loi Bachelot », prévoit qu’il sera « interdit d’offrir gratuitement à volonté des boissons alcooliques dans un but promotionnel, ou de les vendre au forfait ». Tollé dans le milieu viticole.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte