La contraception d’urgence en 5 points  Abonné

Par
Charlotte Demarti -
Publié le 10/04/2017
Un oubli de pilule, un préservatif qui glisse ou se déchire, un anneau vaginal mal placé, un patch qui se décolle… Diverses circonstances exposent au risque de grossesse non désirée. La contraception d’urgence orale, délivrée à l’officine sans prescription depuis 1999, vient répondre à cette situation. Lors de sa délivrance, le pharmacien doit rester neutre, professionnel, explicatif et disponible.
contraception

contraception
Crédit photo : Phanie

1 - Répondre à la demande

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte