Pilule du lendemain

La condition de détresse supprimée  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 02/06/2016

Les modalités de délivrance de la pilule du lendemain par les infirmières scolaires sont simplifiées. Désormais, les jeunes filles mineures de plus de 15 ans pourront demander une contraception d’urgence sans avoir à se justifier.

« Concrètement, la condition de « détresse » des élèves demandant une contraception d’urgence, jusqu’ici exigée par la loi, est supprimée », explique le ministère de la Santé.

Cette décision permettra de réduire les délais d’accès à la « pilule du lendemain » dans les établissements du second degré.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte