Récidives des infections au C. difficile

La colonisation par une souche inoffensive fait barrage  Abonné

Publié le 18/05/2015
Une étude publiée dans « JAMA » montre que l’administration orale de spores provenant d’une souche de Clostridium difficile non toxique permet de réduire le risque de récurrences chez des sujets ayant eu un premier épisode de colite. Cette bactériothérapie ne compromet pas la piste vaccinale actuellement en développement.

OCCUPER le terrain, c’est l’idée d’une nouvelle approche thérapeutique contre les infections à Clostridium difficile. Une étude internationale publiée dans le « JAMA » par l’un des plus grands spécialistes de la bactérie, le Pr Dale Gerding, qui a plus de 135 publications sur le sujet à son actif, montre comment la colonisation du système digestif par une souche à C. difficile inoffensive, non productrice de toxine, permet de prévenir les infections à la bactérie pathogène.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte