Assez de cellules souches et pourtant...

La calvitie, un défaut  Abonné

Publié le 10/01/2011
Le cuir chevelu d'un homme atteint d'alopécie androgénogénétique n'exprime pas les mêmes...

Le cuir chevelu d'un homme atteint d'alopécie androgénogénétique n'exprime pas les mêmes...
Crédit photo : S Toubon

DANS L’ALOPÉCIE androgénétique, greffer des cellules souches ne serait peut-être pas la meilleure piste thérapeutique. Selon des chercheurs de Philadelphie, les sujets chauves auraient tout autant de cellules souches au niveau de leurs follicules pileux que les autres. L’origine du problème se situerait à un autre étage, celui de la différenciation cellulaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte