Une alternative possible à l’insuline

La bêtatrophine stimule les cellules bêta  Abonné

Publié le 13/05/2013
Des chercheurs de Harvard ont fait une découverte potentiellement majeure pour le traitement du diabète de type 2, voire de type 1. Ils ont identifié une hormone, baptisée bêtatrophine, capable d’augmenter considérablement la prolifération des cellules bêta productrices d’insuline dans le pancréas, et sécrétée dans certaines circonstances comme la grossesse ou l’insulinorésistance périphérique. Un traitement par bêtatrophine pourrait-il remplacer les injections d’insuline ? Des essais cliniques pourraient débuter dans 3 à 5 ans.

LA PERTE DES CELLULES bêtapancréatiques sécrétant l’insuline est un déterminant majeur dans la pathogenèse des diabètes de type 1 et 2. Des traitements permettant de reconstituer la masse des cellules bêta chez les diabétiques pourraient restaurer le contrôle normal de la glycémie. À l’âge l’adulte (rongeurs et humains), les nouvelles cellules bêta sont générées principalement par division (mitose) à un rythme très faible.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte