Conseil d’expert

Jérôme Peigné  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 17/03/2016
Professeur à la faculté de pharmacie de Paris
Le Quotidien du pharmacien. Le paracétamol n’est pas inscrit au répertoire des génériques. Comment analysez-vous cette exception française ?

Jérôme Peigné. Lors de la mise en place du répertoire des génériques (1997) et du pouvoir de substitution accordé aux pharmaciens (1999), il n’avait pas été prévu de créer des groupes génériques pour lesquels il n’y avait pas de spécialités de référence. C’était le cas du paracétamol. Cette lacune a été comblée par la loi de financement de la sécurité sociale de décembre 2002.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte