Prévention du VIH

Ipergay, l’essai qui va « bouger les lignes »  Abonné

Publié le 05/03/2015
Une baisse du risque de contamination de 86 %, pas de phénomène de résistance ni d’augmentation des comportements à risque… Les impressionnants résultats de l’essai ANRS Ipergay présentés mardi à Seattle pourraient modifier les recommandations et les regards sur l’utilisation de la prophylaxie pré-exposition à la demande dans la prévention des contaminations par le VIH.

C’EST PEU DIRE que cette session orale était très attendue ! Lors de la 22e conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI) de Seattle, le Pr Jean Michel Molina, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Saint-Louis, a présenté les résultats de l’étude Ipergay, évaluant l’intérêt de la prophylaxie pré-exposition (PrEp) à la demande chez des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, non satisfaits des moyens de prévention traditionnels comme le préservatif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte