Hypnotiques et réglementation  Abonné

Publié le 09/01/2012

Les médicaments hypnotiques font l’objet de recommandations et d’un suivi étroit depuis des années.

- L’arrêté du 7 octobre 1991 limite la prescription des hypnotiques à quatre semaines (sauf exception telle le flunitrazépam, cf. ci-dessous). Dans tous les cas, le prescripteur est tenu de revoir le patient afin d’évaluer l’efficacité du traitement et peut, s’il le juge indispensable, reconduire la prescription.

- L’hydrate de chloral a été retiré du marché en 2001.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte