Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin

Humira : une nouvelle indication dans la rectocolite hémorragique  Abonné

Publié le 11/02/2013
L’adalimumab (Humira) est désormais indiqué dans la rectocolite hémorragique active, modérée à sévère en cas d’échec (réponse insuffisante, contre-indication ou intolérance) du traitement conventionnel incluant les corticoïdes, l’azathioprine et/ou la 6 mercaptopurine.

LA RECTOCOLITE hémorragique (RCH) est l’une des deux maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) avec la maladie de Crohn. Environ 60 000 personnes en sont atteintes en France, avec un fort impact sur la qualité de vie et un risque d’invalidité précoce (entre 30 – 40 ans). Elle est diagnostiquée surtout chez les adultes jeunes (20-35 ans), mais elle peut se retrouver à tout âge, des enfants aux personnes âgées. Dans le monde, elle se retrouve essentiellement dans les pays industrialisés. La RCH atteint le rectum et s’étend plus ou moins haut vers le cæcum, respectant le grêle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte