Rupture d’anévrisme crânien

Huit facteurs de risque  Abonné

Publié le 16/06/2011

DES NÉERLANDAIS annoncent dans « Stroke » avoir identifié huit principaux facteurs capables d’accroître le risque de rupture d’anévrismes intracrâniens et d’avoir calculé le risque de rupture inhérent à chacun. Il s’agit de :

– consommation de café : 10,6 % ;

– exercice physique vigoureux : 7,9 % ;

– se moucher : 5,4 % ;

– rapport sexuel : 4,3 % ;

– pousser pour déféquer : 3,6 % ;

– consommation de cola : 3,5 % ;

– sursauter : 2,7 % ;

– être en colère : 1,3 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte