Historique  Abonné

Publié le 14/06/2012

C’est en 2008 que la boisson énergisante Redbull, à base de taurine, de caféine et de D-glucoronolactone, a finalement été autorisée à la vente par le ministère de l’Économie, avec l’aval du Premier ministre, François Fillon. Roselyne Bachelot, alors ministre de la Santé, n’avait pas eu gain de cause, elle qui invoquait son interdiction « pour des raisons de santé publique » et « à titre de précaution ». Cette même année, à sa demande, un dispositif de surveillance des effets indésirables pouvant être liés aux boissons énergisantes est mis en place par l’Institut de veille sanitaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte