Deux études épidémiologiques

Hépatites E en hausse, légionelloses en baisse  Abonné

Publié le 31/08/2009
Le dernier « Bulletin épidémiologique hebdomadaire » (BEH) fait le point sur plusieurs maladies infectieuses dont l’hépatite E et les légionelloses.
Le virus de l'hépatite E n'épargne pas les pays industrialisés

Le virus de l'hépatite E n'épargne pas les pays industrialisés

L’HÉPATITE E, identifiée comme une maladie infectieuse à transmission féco-orale touchant principalement les habitants des pays à faible niveau d’hygiène, n’épargne toutefois pas les pays industrialisés, comme le montre la description de cas autochtones d’hépatite E chez des patients n’ayant pas voyagé dans les régions endémiques. En France, où la description du premier cas autochtone – observé en Lorraine – remonte à 1995, le nombre d’hépatites E autochtones diagnostiquées a augmenté suivant une répartition géographique nord-sud.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte