Une épidémie silencieuse

Hépatite C : pour un dépistage systématique  Abonné

Publié le 20/02/2014
Dès cette année, l’arrivée de nouveaux traitements va permettre de guérir plus de 95 % des patients atteints d’hépatite C. Il s’agit d’une avancée considérable. L’hépatite C pourrait être bientôt éradiquée… encore faudrait-il que toutes les personnes infectées le sachent et qu’elles aient accès aux soins.

L’UN DES PROBLÈMES majeurs touchant l’hépatite C est que bon nombre de personnes ignorent qu’elles sont infectées. Tel est le « paradoxe français de l’hépatite C » dénoncé par le Pr Patrick Marcellin (chef du service Hépatogastroentérologie, Hôpital Beaujon, Paris). En effet, l’hépatite C toucherait en France environ 300 000 personnes. Parmi elles, 100 000 le savent et sont traitées, 100 000 le savent mais ne sont pas prises en charge et 100 000 ne le savent pas. On peut parler d’épidémie silencieuse car l’infection peut persister pendant des années sans symptômes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte