Un défibrillateur dans chaque officine de l’enseigne

Giropharm mise sur les nouvelles missions  Abonné

Publié le 07/06/2010
Avec l’installation d’un défibrillateur externe dans ses pharmacies, Giropharm se positionne plus en avant sur les nouvelles missions qui incombent aux officinaux. Le groupement entend mener une communication « maîtrisée » sur cet équipement.

LE 11e CONGRES de Giropharm s’est tenu à la Baule durant le week-end prolongé de l’Ascension. L’occasion, pour près de 125 pharmaciens adhérents, de faire le point sur les orientations du groupement, en présence de ses responsables. Avec pour sujet phare, au cœur des échanges, la loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST) et ses nouvelles missions pour les officinaux. « Ils ne se sentent pas encore vraiment concernés. Tout cela reste un peu abstrait », estime François Baudin, président de Giropharm.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte