Apnées du sommeil

Fumer ou dormir, il faut choisir  Abonné

Par
Publié le 06/12/2018
Le tabagisme est un facteur de risque encore mal connu de syndrome d’apnées obstructives du sommeil, lequel s’associe aux autres comorbidités respiratoires et participe à l’aggravation du risque cardiovasculaire.
cigarette

cigarette
Crédit photo : phanie

Chez le fumeur, le manque de nicotine entraîne des difficultés d’endormissement, un raccourcissement de la durée du sommeil et un plus grand nombre d’éveils nocturnes. Si le sommeil est perturbé lors des premiers jours du sevrage à cause du manque, la qualité du sommeil s’améliore ensuite, avec moins d’insomnies, un allongement de la durée du sommeil et une disparition de la somnolence diurne. Certaines études ont montré que le tabagisme aggravait le ronflement, chez des fumeurs aussi bien actifs que passifs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte