Fragile équilibre  Abonné

Publié le 06/06/2013

Lorsqu’elle est équilibrée, la flore vaginale est composée de 90 % de lactobacilles et environ 10 % de micro-organismes. Garant d’un milieu sain, les lactobacilles agissent de deux façons : en produisant de l’acide lactique, ils aident à maintenir le pH vaginal acide ; en colonisant la flore, ils constituent un film protecteur contre les germes pathogènes. Cet équilibre fragile entre lactobacilles et micro-organismes protège la flore vaginale du risque d’infection.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte