Photosensibilité, eczémas de contact

Focus sur les atteintes dermatologiques  Abonné

Par
Publié le 28/05/2018
La physiopathologie des photosensibilités induites par les médicaments est un peu mieux comprise. De nouveaux allergènes responsables d’eczémas de contact sont décrits.
ongles

ongles
Crédit photo : PHANIE

Les différences de photosensibilité induite par le même médicament d’un patient à un autre restent mal expliquées. Est-ce lié à une réduction de l’activité de détoxification contre les ROS (dérivés réactifs de l’oxygène) chez certains sujets ? Quel est le rôle des kératinocytes et de la mélanine ? Des données physiopathologiques récentes montrent que les kératinocytes ont un système de protection anti-oxydation riche, mais que certains facteurs peuvent augmenter le risque de photosensibilité (taux bas de vitamine D3, diabète ou stress).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte