Impureté dans le valsartan

Fermeture de l’usine chinoise impliquée  Abonné

Par
Publié le 11/10/2018
En Chine, le site de Zhejiang Huahai qui fabrique le valsartan dans lequel a été retrouvée une impureté cancérigène probable, a été déclaré non conforme par les autorités européennes. Il n’est plus autorisé à produire du valsartan destiné aux médicaments européens.

Une inspection menée par l'Agence européenne du médicament (EMA) a révélé que l'entreprise Zhejiang Huahai n'avait pas respecté les bonnes pratiques de fabrication (BPF) en ce qui concerne la production de valsartan sur le site de Chuannan à Linhai, en Chine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte