Le génome de Tuber melanosporum décrypté

Faut pas nous prendre pour des truffes !  Abonné

Publié le 19/04/2010
Les gènes de la saveur

Les gènes de la saveur
Crédit photo : AFP

ON LE SAIT, pour révéler l’origine de maladies humaines, confondre un criminel ou réparer un gène défectueux, il faut d’abord avoir percé l’intimité de la molécule d’ADN. Pour Tuber melanosporum, alias truffe noire du Périgord, c’est désormais chose faite. Des chercheurs de l’INRA (Institut national de la recherche agronomique) viennent en effet de décrypter le génome du précieux champignon. L’objectif ? Lutter contre la fraude grâce à la création d’un fichier d’empreintes génétiques certifiant l’origine géographique des truffes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte