De nouveaux appels en faveur de la cigarette électronique

Faut-il lever l’interdiction en pharmacie ?  Abonné

Par
Didier Doukhan -
Publié le 25/11/2013
La e-cigarette continue de faire débat dans la communauté médicale. Tandis que les professionnels de santé à en défendre les avantages sont de plus en plus nombreux, elle reste « officiellement » interdite de vente en officine. Le récent « appel des 100 médecins » en faveur de la cigarette électronique et le plaidoyer appuyé de certains pharmaciens convaincus par la légitimité de l’accessoire dans les officines pourrait changer la donne.
This photo taken on September 12, 2013, shows a person holding an electronic cigarette in Paris....

This photo taken on September 12, 2013, shows a person holding an electronic cigarette in Paris....
Crédit photo : AFP

C’EST UN PHARMACIEN Chinois, Hon Lik, qui, en 2003, a élaboré la première cigarette électronique. Depuis, l’accessoire n’a cessé de gagner du terrain dans le champ très convoité du sevrage tabagique… et des parts de marché. Notamment en France, où se murmure depuis peu que le tassement des ventes de substituts nicotiniques serait lié aux progrès de l’e-cigarette. « La e-cig, ça marche », soutiennent aujourd’hui un nombre toujours plus grand d’utilisateurs. N’empêche, la cigarette électronique n’est pas un médicament.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte