Facteurs prédisposant à une thrombophlébite  Abonné

Publié le 22/06/2009

- Intervention chirurgicale, surtout du petit bassin (chirurgie pelvienne) et des membres inférieurs (prothèses totales de hanche ou de genou) ; sans prévention, le risque de thrombose veineuse est compris entre 50 et 80 %.

- Grossesse et accouchement : le surrisque se prolonge plusieurs semaines après l’accouchement ; une thrombophlébite complique 3 à 5 % des grossesses.

- Alitement prolongé : de plus de 3 jours.

- Immobilisation des membres, à la suite d’un traumatisme (phlébites sous plâtre).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte