Autotest du VIH en vente libre aux États-Unis

Faciliter le dépistage précoce est une bonne chose  Abonné

Publié le 06/09/2012
L’Agence américaine des médicaments, la FDA, a autorisé au début de l’été la vente libre d’un test rapide de dépistage du VIH, l’OraQuick In-Home HIV, du Laboratoire OraSure technologies. Pour les associations, cet outil ne peut s’inscrire, en France, que dans un système global de prise en charge. Le Pr François Simon, virologue au CHU de Saint-Louis à Paris (encadré), estime toutefois que ce test, bien que peu sensible, ouvre « une voie de liberté supplémentaire ».
L’autotest n’est pas, en soi, un outil de santé publique

L’autotest n’est pas, en soi, un outil de santé publique
Crédit photo : dr

DÈS OCTOBRE, les Américains pourront se le procurer dans plus de 30 000 points de distribution (pharmacies, épiceries, Internet..., pour un prix qui devrait être légèrement supérieur aux 17,50 $ (14 euros) demandés aux médecins. Simple d’utilisation, l’OraQuick livre un résultat en 20 à 40 min à partir d’un prélèvement de salive sur les gencives.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte