Expériences étrangères  Abonné

Publié le 30/09/2010

À Bilbao (Espagne), la salle de consommation de drogue supervisée a ouvert ses portes il y a dix ans. Non sans provoquer quelques remous à l’époque. Mais aujourd’hui, plus personne ne semble y prêter attention. À leur arrivée, les malades sont accueillis par un psychologue et reçoivent des seringues neuves, mais pas de drogue. Ce sont eux qui amènent leur dose. L’injection se fait dans une salle dédiée sous le contrôle d’un infirmier. Les toxicomanes doivent se plier à un protocole d’hygiène strict.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte