Les femmes enceintes capables de détecter des dangers

Ève trahit par ses hormones  Abonné

Publié le 12/03/2012

CELA ne fait aucun doute, Ève n’était pas enceinte ni d’Abel ni de Caïn lorsqu’elle croqua la pomme. Si tel avait été le cas, elle se serait certainement méfiée de ce satané serpent. C’est ce que l’on peut déduire d’une récente étude réalisée par des chercheurs japonais. L’équipe de l’université de Kyoto, au Japon, a en effet pu démontrer que rien ne peut échapper à une femme qui vient d’ovuler. Davantage réceptive aux stimuli visuels de la peur, comme la vue d’un serpent, celle-ci est capable de détecter plus rapidement un danger ou une menace.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte