Et à l’hôpital ?  Abonné

Par
Publié le 11/05/2015

Si 90 % de la consommation d’antibiotiques se fait en ville, l’exposition des patients à l’hôpital est élevée : 40 % d’entre eux y reçoivent au moins une dose d’antibiotiques et les pénicillines y représentent la classe la plus utilisée. « Comme le pharmacien d’officine, le pharmacien hospitalier agit en aval de la prescription, mais il est cependant plus armé face à celle-ci puisqu’il dispose de l’historique clinique du patient, fait remarquer Marcelline Grillon.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte