Épidémiologie : des conséquences sous-estimées  Abonné

Publié le 25/09/2014

L’acné toucherait plus de 70 % des adolescents, avec une prédominance masculine. Les adultes ne sont pas épargnés (prévalence d’au moins 20 %) et dans cette population, ce sont les femmes les plus touchées. Le retentissement psychosocial de l’acné est très variable selon les individus et est corrélé au degré de sévérité des lésions.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte