Fibromes utérins

Efficacité à long terme de l’ulipristal acétate  Abonné

Publié le 03/04/2014
Les résultats de l’étude PEARL III montrent que l’ulipristal acétate, modulateur sélectif des récepteurs de la progestéroneconstitue une option thérapeutique efficace et bien tolérée à long terme chez les femmes souffrant de fibromes utérins permettant de retarder l’option chirurgicale.

Les fibromes utérins sont les tumeurs solides bénignes les plus fréquentes de l’appareil génital féminin. Ils touchent 20 à 40 % des femmes en âge de procréer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte