Effets délétères des sodas et du sucre  Abonné

Publié le 18/11/2013

DEUX NOUVELLES ÉTUDES mettent en avant les effets délétères des boissons gazeuses et du sucre sur le fonctionnement rénal. La première menée chez près de 8 000 employés de l’université par des chercheurs d’Osaka montre que la consommation d’au moins 2 boissons gazeuses par jour est associée à un risque majoré de protéinurie. Le risque de protéinurie au cours d’un suivi de 2,9 ans en moyenne passait ainsi de 8,4 % pour une consommation nulle, à 8,9 % pour une boisson/jour et à 10,7 % pour au moins 2 boissons/jour.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte